charles baudelaire

l’invitation au voyage – charles baudelaire

odilon redon

odilon redon

mon enfant, ma sœur,
songe à la douceur
d’aller là-bas vivre ensemble,
aimer à loisir,
aimer et mourir
au pays qui te ressemble.
les soleils mouillés
de ces ciels brouillés
pour mon esprit ont les charmes
si mystérieux
de tes traîtres yeux,
brillant à travers leurs larmes. ...>>

Tags: ,

martedì 29 giugno, 2010 8:09:47 respirare Nessun commento